Publié:
Partager:

Udo Bullmann, président du Groupe S&D a commenté comme suit les premiers résultats du scrutin européen :

« Les électeurs européens sont clairement demandeurs de changement. Il y a une majorité écrasante, composée de partis proeuropéens, qui veulent plus de durabilité et plus de justice sociale. Dans ce contexte, les partis sociaux-démocrates se maintiennent sans conteste en position de première force progressiste. »

« Les gens en ont assez du statu quo imposé par les conservateurs au cours des dernières années. L’Europe a besoin d’une nouvelle majorité réformiste, qui améliore les conditions de vie de la population et pour qui la responsabilité sociale, la justice fiscale et le changement climatique constituent les priorités. »

« Dès demain, nous lancerons les négociations pour une nouvelle alliance avec tous ceux qui partagent nos idées et nos valeurs. Car pour nous, le contenu politique prime sur la répartition des postes. »

« Le Parlement européen doit rester au centre des processus de décision, nous le devons aux citoyens et aux électeurs. »

« Frans Timmermans est le seul candidat capable d'amener un réel changement politique. Voilà pourquoi il doit devenir le nouveau président de la Commission européenne, soutenu par une majorité réformiste du Parlement européen. »

« Or, la montée en puissance de l’extrême droite et des populistes dans de nombreux pays européens, met en danger la démocratie européenne. Ils exploitent le mécontentement des gens, souvent justifié – mais ils sont incapables d’apporter des solutions effectives. Ils se contentent de semer la haine et donc de menacer la paix sociétale et le vivre ensemble. »

« À cela, nous répondons que l’Europe a besoin d’une impulsion réformiste, qui montre que le progrès est possible si nous travaillons ensemble. »

Eurodéputés impliqués

BULLMANN Udo
Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

Head of Department
TUTTLIES Utta
Allemagne
PENTSI Angelika
Political Advisor
Grèce