Publié:
Partager:

À la suite de la faillite de Thomas Cook, le Parlement européen adoptait une résolution commune, avec le plein soutien du Groupe S&D. Ce texte appelle la Commission à présenter de toute urgence une législation globale garante des droits des travailleurs et des consommateurs. Il s’agit d’éviter à l’avenir le blocage ou l’abandon à leur sort de dizaine de milliers de voyageurs.

 Johan Danielsson, eurodéputé et coordinateur S&D en commission Transports, a déclaré ceci :

« La malheureuse faillite de Thomas Cook, avec ses graves conséquences pour d’autres secteurs comme le transport, témoigne de l’importance économique du tourisme. Or, la protection des droits des travailleurs est toujours un facteur essentiel aux yeux des Socialistes & Démocrates. En conséquence, nous appelons la Commission à présenter d’urgence une législation globale, garante des salaires et régimes de retraite en cas d’insolvabilité. Nous regrettons que les libéraux et les conservateurs aient voté contre nos propositions de renforcement des droits des travailleurs. Une fois de plus, il apparaît clairement qui défend les gens et les travailleurs, et qui tente plutôt d'inverser la roue de l’histoire et de détricoter les droits acquis. Heureusement, la tentative des libéraux et des conservateurs de réduire le niveau d'ambition en matière de droits des consommateurs, a échoué. »

Christel Schaldemose, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D pour le marché intérieur, a ajouté ce qui suit :

« Malheureusement, la faillite de Thomas Cook n’est pas un incident isolé. En conséquence, il faut mettre en place une approche cohérente et globale, qui protège l’ensemble des consommateurs de manière égale. Pourquoi un voyageur qui a réservé un voyage tout compris serait-il compensé et rapatrié, alors que celui qui a réservé un vol seul serait abandonné à son sort ? »

« Aujourd’hui donc, notre priorité est de faire en sorte qu'aucun des voyageurs touchés ne reste sans compensation, et que les travailleurs obtiennent les salaires et avantages de retraite auxquels ils ont droit. De plus, l’incapacité financière d’une société de la taille de Thomas Cook affecte des indépendants et des PME, autant que les fournisseurs de services et de biens. Il faut également soutenir ceux-là. Il est crucial de contenir les conséquences de cette faillite. »

Eurodéputés impliqués

DANIELSSON Johan

Coordinateur
Suède

SCHALDEMOSE Christel

Head of delegation
Coordinateur
Danemark

Contact presse S&D

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Timmermans est le plus à même d’assurer la mise en œuvre par l’UE du Green New Deal attendu par les citoyens », affirment les S&D

Communiqué de presse

Les S&D demandent des précisions supplémentaires à la commissaire désignée Sylvie Goulard

Communiqué de presse

Le Parlement européen adopte des mesures de protection des travailleurs et de répression des sociétés de façade au sein de l’UE