Partager:

Après dix-sept années de controverse sur les subventions aux constructeurs aéronautiques, l'Union européenne et la nouvelle administration US concluaient, ce 15 juin, une trêve de cinq ans. Cela met en veilleuse pour cinq ans le risque de tarifs douaniers de rétorsion. De plus, le texte définit les principes pour éviter le subventionnement excessif des géants aéronautiques rivaux des deux partenaires.

Les Socialistes & Démocrates au Parlement européen demandaient non seulement la réparation des relations commerciales UE-USA, mais surtout leur remise dans un état meilleur que l’original. Il s’agit de placer les travailleurs, les salaires, la lutte contre la pandémie et la relance économique durable au cœur d’un programme commercial transatlantique progressiste.

En savoir plus sur la Stratégie S&D progressiste pour un partenariat transatlantique renforcé.

Bernd Lange, eurodéputé S&D, président de la commission Commerce international du PE et responsable des relations commerciales UE-USA, a déclaré ceci :

« L’accord réalisé aujourd’hui au sujet d’une mise en veilleuse de cinq ans du différend commercial Airbus-Boeing est un signe encourageant sur le retour de notre partenariat. Nous pouvons nous regarder droit dans les yeux, aborder nos différences et nous attaquer ensemble aux défis partagés. S’il faudra encore du temps pour trouver une solution permanente, je salue résolument la création de plateformes destinées à trouver une solution définitive négociée. C’est aussi un soulagement pour de nombreux secteurs des deux rives de l'Atlantique, qui ont souffert de tarifs douaniers de rétorsion. De plus, je considère qu’il s’agit d’une étape dans le rétablissement de la confiance dans les futurs engagements. Dans une prochaine étape, j’attends de l’administration US qu’elle œuvre à la rectification des décisions erronées de Trump, qui a infligé aux industries de l’acier et de l’aluminium de l’UE des tarifs douaniers injustifiés et illégaux. »

« Si l’élection de Joe Biden à la présidence des USA n’a pas tout changé, les choses se sont améliorées sur de nombreux plans. Notre partenariat a été remis sur les rails. Le résultat du sommet UE-USA en est une excellente illustration. Outre l’accord sur le différend Airbus-Boeing, les résultats les plus significatifs de ce sommet sont le renouveau de notre dialogue constructif et l’établissement de plateformes destinées à aborder les défis communs. Dans cette optique, je salue en particulier la création d’un Conseil Commerce & Technologie, ainsi que de plusieurs plateformes de lutte contre le changement climatique. La prise de conscience que le commerce doit bénéficier aux travailleurs revêt également une importance particulière. S'il nous reste une longue route à parcourir, nous avons attaché nos ceintures et nous sommes prêts pour le décollage. »

Kathleen Van Brempt, eurodéputée et porteparole S&D pour le commerce, a ajouté ce qui suit :

« Au bout de 17 années, l’UE et les USA ont enfin enterré la hache de guerre dans le différend commercial Airbus-Boeing. De la sorte, un nouveau chapitre s’ouvre pour la coopération commerciale entre l’UE et les USA. Ces dernières semaines, cela s’est déjà traduit dans une série de signes positifs de la part des USA, comme leur soutien au nouveau directeur général de l’OMC, ou l’accord sur les contingents tarifaires. »

« Nous sommes confiants d’avoir trouvé dans l’administration Biden une alliée pour un programme commercial progressiste et multilatéral, qui donne priorité aux gens et à la planète. Dans cette optique, la réforme urgente de l'Organisation mondiale du commerce doit être une de nos premières tâches. Il faut mettre l’OMC en ordre de marche pour relever les défis du 21e siècle. Il s’agit de réformer l’organe de règlement des différends commerciaux, ainsi que les règles sur les entreprises d’État, les subventions industrielles et les transferts technologiques forcés. Ce dernier aspect est particulièrement important pour les relations avec la Chine. »

Documents concernés

S&D Progressive Strategy for a Reinforced Transatlantic Partnership

Eurodéputés impliqués

VAN BREMPT Kathleen
VAN BREMPT Kathleen
Cheffe de délégation
Coordinatrice
Belgique
LANGE Bernd
LANGE Bernd
Membre
Allemagne

Contact presse S&D

Pelz Silvia
PELZ Silvia
Responsable de presse
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse
Le Groupe S&D présente son exposé de position sur la vaccination : il est crucial de préparer l’UE à une prochaine pandémie
Communiqué de presse
Emmené par le Groupe S&D, le Parlement européen demande la levée des brevets des vaccins anticovid-19, pour sauver des vies
Communiqué de presse
Visite européenne de Biden : une occasion en or d’insuffler une nouvelle vie à l’agenda progressiste transatlantique et au multilatéralisme