Partager:

A la veille de du sommet entre l'UE et les pays des Balkans occidentaux, les Socialistes & Démocrates au Parlement européen adoptaient une déclaration pour témoigner de leur attachement au processus d'élargissement. De plus, ils organisent ce 6 mai, conjointement avec le parti socialiste européen, une réunion en ligne de haut niveau avec les partis frères des Balkans occidentaux.

Du côté Balkans occidentaux, des chefs de parti, d’État et de gouvernement participeront à l’événement ; du côté européen, le président du PE David Sassoli et le Haut Représentant Josep Borrell, ainsi que la présidente du Groupe S&D Iratxe García Pérez et le président du PSE Serguei Stanichev, qui accueilleront les participants. Des eurodéputés S&D de premier plan, qui s’occupent de la région, participeront également à l’événement.

A la veille de la réunion, Iratxe García Pérez, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« En organisant cette rencontre, nous avons voulu envoyer un message fort de soutien à tous les pays des Balkans occidentaux qui souhaitent rejoindre l’UE. »

« Dans cette optique, l’ouverture des négociations avec l’Albanie et la Macédoine du Nord était la bonne décision. Deux raisons nous ont poussé à batailler pour cette décision. La première, c’est que la famille européenne n’est pas complète sans les Balkans occidentaux. La seconde, c’est le fait que ces deux pays ont satisfait aux nombreuses exigences posées au cours des dernières année par les institutions. De la sorte peut démarrer aujourd’hui un intense processus de réformes sociales, politiques et économiques, afin de réaliser l’objectif final de l’adhésion. J’espère que ce processus encouragera également la Serbie, le Monténégro, le Kosovo et la Bosnie-et-Herzégovine à poursuivre sur la voie des réformes – jusqu’à ce que la famille européenne soit complète. »

Kati Piri, eurodéputée et viceprésidente S&D chargée des affaires étrangères, a déclaré ceci :

« Une Union européenne forte et unie est et reste l’avenir des Balkans occidentaux. Nous attendons des gouvernements européens qu’ils reconfirment ce but à l’occasion du sommet de demain. Cependant et autant que nous soyons un Groupe pro-élargissement, nous croyons à la condition sine qua non que les pays qui souhaitent rejoindre l’UE fassent preuve d’un réel attachement aux critères convenus. Or, nous constatons une série de tendances inquiétantes dans la région. Nous soulignons donc qu’il ne peut y avoir de compromis sur les principes comme la démocratie, l’État de droit, la lutte contre le crime organisé et la liberté des médias. »

« Parallèlement, le processus d'élargissement doit plus mettre l’accent sur la convergence socioéconomique entre les pays de la région et l’UE. C’est la meilleure manière de s’attaquer au dumping social, de réduire la fuite des cerveaux et d’offrir des perspectives à la jeunesse. Cela est d’autant plus important que la crise actuelle touchera sans nul doute également les économies des Balkans occidentaux. »

Tonino Picula, eurodéputé et coordinateur S&D en commission Affaires étrangères, rapporteur du PE pour l’élargissement aux Balkans occidentaux, a précisé les points suivants :

« Après des années de ‘fatigue de l’élargissement’, nous avons acté récemment une percée avec la décision d’ouvrir les négociations d’adhésion avec Tirana et Skopje. L’UE a également fait preuve de solidarité en accordant un solide soutien financier aux pays des Balkans occidentaux, pour contribuer à leur lutte contre la pandémie de COVID-19 et ses conséquences. À présent, les États membres doivent lancer ces négociations aussi vite que possible, afin d’accélérer le processus de réforme et favoriser le changement dans les pays candidats. »

« Vingt ans après le sommet de Zagreb de 2000, l’engagement et l’attachement à l’avenir européen des Balkans occidentaux doivent rester une priorité de l’Union. En ces temps de turbulences, souvenons-nous que l’élargissement est l’instrument de politique étrangère le plus efficace dont dispose l’UE pour promouvoir ses valeurs de paix, de démocratie, d’équité et de prospérité. »

Note aux rédacteurs :

La liste des participants est accessible ici

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne
PIRI Kati

PIRI Kati

Vice-président/e
Pays-Bas
PICULA Tonino

PICULA Tonino

Coordinateur
Croatie

Contact presse S&D

Czerny-grimm Inga

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

25e anniversaire du génocide de Srebrenica : nous ne devons jamais oublier !

Communiqué de presse

Les actions unilatérales de la Turquie menacent la paix et la sécurité en Méditerranée orientale

Communiqué de presse

À la veille des élections présidentielles au Bélarus, les S&D appellent Loukachenko à cesser la répression contre ses opposants