Partager:

Les secteurs du tourisme et du voyage de l’UE sont pratiquement à l’arrêt. Dans ces circonstances, les Socialistes & Démocrates appellent la Commission européenne, le Conseil de l’UE et le Conseil européen à sauver cette industrie par l’instauration d’un Fonds européen de Garantie voyages. Dans une lettre adressée aux présidents de ces trois institutions, le Groupe S&D demande des mesures urgentes pour assurer la survie des agences de voyage et de tourisme, dans le respect des droits des voyageurs.

Le Groupe S&D demande également la création d’un certificat européen de tourisme, afin de doter les entreprises du secteur de directives précises concernant les mesures de sécurité à mettre en œuvre pour empêcher la poursuite de la propagation du COVID-19.

Vous pouvez lire ici la lettre complète adressée à la Commission européenne, au Conseil de l’UE et au Conseil européen.

Iratxe García, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Face à cette crise sans précédent et multidimensionnelle, la riposte européenne doit être à la hauteur du défi. Or, le tourisme est un des secteurs les plus gravement affectés par la pandémie de COVID-19. En importance économique, cette branche se classe troisième en Europe. Sa contribution au PIB européen global est supérieure à 10 %, et il emploie plus de 25 millions de personnes. »

« Nous voulons sauver ces 25 millions d’emplois, et les millions de voyageurs européens qui dépendent d’eux pour leurs loisirs, pour voir leur famille ou pour le travail. À cet effet, nous exhortons les dirigeants des institutions de l’UE à édicter immédiatement des directives communes et à libérer des ressources. Il faut sauver cette industrie de l’effondrement. »

Biljana Borzan, viceprésidente S&D responsable du marché intérieur et de la protection des consommateurs, a ajouté ce qui suit :

« Nous sommes conscients que la situation de nombreux opérateurs du tourisme est grave. Nous examinons la manière de les aider dans le cadre du budget de l’UE. Par ailleurs, de nombreuses personnes et familles font également face à de graves problèmes économiques en raison de la crise. Plus d’un tiers des citoyens européens ne peut pas se permettre de coûts inattendus. Voilà pourquoi le Groupe S&D ne permettra pas que ce soient les citoyens qui fournissent des prêts bon marché à l’industrie du voyage. Les consommateurs doivent pouvoir récupérer leur argent en cas d'annulation de leur voyage ou forfait de voyage, comme le leur garanti le droit de l’UE. Ce n’est qu’en préservant la confiance des voyageurs que nous pouvons espérer relancer le secteur du tourisme, si important pour l’Europe. »

Ismail Ertug, viceprésident S&D responsable du transport, a précisé les points suivants :

« Des millions d’emplois sont gravement menacés. Nous voulons aider l’industrie touristique à survivre à cette terrible crise. Le Fonds européen de Garantie voyages doit servir à amortir les problèmes de liquidité des entreprises du secteur et à sauver celles-ci de la banqueroute. L’instauration d’un certificat de tourisme vise à obtenir la confiance des touristes et à assurer leur sécurité au sein de l'Union européenne. Nous devons agir maintenant – plus tard, il sera trop tard ! »

Documents concernés

S&D letter on tourism

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne
BORZAN Biljana

BORZAN Biljana

Head of delegation
Vice-président/e
Croatie
ERTUG Ismail

ERTUG Ismail

Vice-président/e
Allemagne

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Grâce aux S&D, la nouvelle politique agricole commune sera plus verte, avec un cœur rouge

Communiqué de presse

« Il faut soutenir la transition des agriculteurs vers une production alimentaire plus verte et plus saine », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Relance de l’initiative « Une société progressiste » : il est temps de refonder le capitalisme – et nous avons un plan pour le faire