Partager:

Lors de la session plénière en cours, le Parlement européen adoptera les lignes directrices relatives au budget de la deuxième année du cadre financier pluriannuel (CFP) 2021-2027. Négocié en tenant compte de l’apport du rapporteur fictif S&D, Victor Negrescu, le budget 2020 intègre des aspects progressistes très importants : intégration à part entière des dimensions de genre et du climat, mesures de soutien aux PME, transition numérique, culture et enseignement, mobilité, aide humanitaire et migrations.

Victor Negrescu, eurodéputé et négociateur S&D pour le budget 2022, a déclaré ceci :

« L’année 2022 doit être marquée par la mise en œuvre complète des programmes de l’UE. Nous devons faire en sorte que le budget de l’UE permette la réalisation de toutes les priorités, assure la relance de l’économie ainsi que la protection des citoyens, et investisse dans l’avenir. Dans cet esprit, nous demandons à la Commission et aux États membres de faire preuve de plus d’ambition dans la réalisation des objectifs communs. Il faut gérer la pandémie et se préparer aux défis de l’avenir en matière de transformation numérique et écologique. En conséquence, il faut plus investir, prioritairement, dans les soins de santé et l’éducation, et il faut développer les économies et l’infrastructure sociale de l’Union, de manière à ne laisser personne sur la touche. Nous sommes fermement convaincus que le socle européen des droits sociaux doit constituer l’axe principal de la relance de l’Europe, afin d’assurer un avenir brillant à la jeunesse européenne. L'Union a besoin d’un budget orienté citoyens, générateur de valeur ajoutée dans toute l’Europe ! »

Eider Gardiazabal, eurodéputée et porteparole S&D pour le budget, a ajouté ce qui suit :

« Le respect de l’accord relatif au CFP est primordial pour le Groupe S&D. Cela implique qu’il reste à financer les besoins nouveaux apparus entretemps et dont celui-ci ne tient pas encore compte. Les présentes lignes directrices intègrent les priorités du Groupe S&D pour les prochaines négociations. »

« L’objectif de Frontex, l’Agence européenne de gestion des frontières extérieures récemment soumise à de vives critiques, n’est pas de transformer l’UE en forteresse. Au contraire, cette Agence doit aider les États membres à gérer les flux migratoires avec humanité. Dans cette optique, le Groupe S&D regrette n’avoir pas obtenu de majorité pour conditionner le recrutement de personnel complémentaire à sa possession d’une expertise en matière de contrôle des droits fondamentaux. »

Eurodéputés impliqués

GARDIAZABAL RUBIAL Eider
GARDIAZABAL RUBIAL Eider
Coordinateur
Espagne
NEGRESCU Victor
NEGRESCU Victor
Membre
Roumanie

Contact presse S&D

Chiru Dana
CHIRU Dana
Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse
Les S&D exhortent les dirigeants de l’UE à soutenir l’action de Biden : « Il faut passer à l’acte sur la fiscalité numérique et le taux mondial d’imposition effectif minimum »
Communiqué de presse
Suite à la révélation de l’ingérence d’organisations patronales dans l’élaboration d’une loi, les S&D s’inquiètent de l’influence des entreprises en matière de transparence financière
Communiqué de presse
Feu vert aux ressources propres, pour une prompte relance sociale et économique en Europe