Publié:
Partager:

Ce 23 mars avait lieu une vidéoconférence entre ministres de l’Économie et des Finances de l’UE, et le 24 mars l'Eurogroupe tiendra la sienne. Il s’agit de préparer la réunion du Conseil européen prévu en fin de semaine. Dans cette perspective, les Socialistes & Démocrates au Parlement européen appellent les dirigeants de l’UE à intensifier leurs réponses à la crise et à lancer un vrai stimulant budgétaire européen.

Iratxe García, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« À événements exceptionnels, mesures exceptionnelles : nous appelons les dirigeants européens à émettre des ‘obligations corona’ et à activer le Mécanisme européen de stabilité. À l’heure où l’Europe est confrontée à son plus grand défi depuis la Seconde Guerre mondiale, nous autres Européens devons nous serrer les coudes et être solidaires. Tous les pays européens seront affectés massivement par la récession économique qui se dessine. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons la surmonter. »

« Or, jusque-là les États membres ont largement agi en solitaire, en créant les lignes de crédit indispensables pour les entreprises, et en instaurant des systèmes vitaux de chômage partiel. À présent il est temps d’aller plus loin que les crédits. Il faut organiser un stimulant budgétaire européen massif, susceptible d’assurer la rapide restauration des économies de nos pays. Or, ce n’est que par l’intermédiaire de l’UE qu’il est possible d’organiser efficacement un stimulant à cette échelle. L’UE doit donc prendre l’initiative de faire appel à la capacité de prêt global du Mécanisme européen de stabilité, et de lancer immédiatement des ‘obligations corona’. Il s’agit de se doter de la puissance de feu requise pour éviter une nouvelle récession. Cela peut se faire à l’aide des lignes de crédit préventives actuelles, ou par la création de lignes de crédit additionnelles et conçues spécialement pour cette crise. Sans imposer de conditionnalités ni créer de nouvelles troïkas : il est temps de mettre le MES au service des gens, au lieu de l’utiliser contre eux. »

« Pour répondre à la pandémie, la BCE a libéré 750 milliards d’euros. Au tour des dirigeants européens de faire preuve d’une ambition et d’un courage similaires. Il faut agir, quoiqu’il en coûte, pour protéger les gens contre les retombées économiques et sociales de l’épidémie liée au coronavirus. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

PELZ Silvia

Press Officer
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Le COVID-19 ne peut être un prétexte pour jeter aux orties le mode d’emploi de la démocratie et des droits fondamentaux

Communiqué de presse

« Le plan de relance est un investissement historique que nous devons aux générations futures », déclare Iratxe García

Communiqué de presse

Les S&D mènent la riposte du Parlement européen au plan de relance européen