Partager:

Des produits plus faciles et moins chers à réparer, des étiquettes qui indiquent une durée précise de bon fonctionnement, des appareils électriques qui ne tombent plus en panne au bout d’un an : voilà ce qu’ont obtenu les Socialistes & Démocrates lors de la plénière de ce 25 novembre. Cependant, il ne s’agit que de la première bataille pour un marché unique juste et durable. À présent, il faut traduire toutes ces propositions en législation concrète. Le Groupe S&D maintiendra la pression sur la Commission européenne, jusqu’à la couverture complète des droits des consommateurs.

 

Biljana Borzan, viceprésidente du Groupe S&D responsable du marché intérieur et de la protection des consommateurs, négociatrice de ce dossier, a déclaré ceci :

« Ce résultat est une grande victoire pour notre Groupe. En dépit de la forte opposition des conservateurs, nous avons réussi à remporter le vote concernant la lutte efficace contre les pratiques d’obsolescence prématurée, pour le droit à la réparation et pour l’indication obligatoire de la réparabilité et de la durée de vie prévue. Nous espérons que la Commission donnera suite à ce rapport ambitieux en avançant des propositions de loi tout aussi ambitieuses. »

« À ceux qui font primer les intérêts de l’industrie sur ceux des citoyens, je ne peux que dire ceci : ceux qui ne trompent pas les citoyens en vendant des produits à obsolescence incorporée n’ont rien à craindre ! »

 

Christel Schaldemose, eurodéputée et porteparole S&D pour le marché intérieur et la protection des consommateurs, a ajouté ce qui suit :

« Nous lançons aujourd’hui un appel précis et sans ambiguïté à la Commission : déposez une proposition de loi substantielle relative à la durabilité du marché unique. Le Groupe S&D a prôné l’indication obligatoire de la durée de vie et de la réparabilité, le droit à la réparation et l’interdiction de l’obsolescence prématurée des produits. Le texte final intègre tous ces points.  Cela constitue un premier succès. À présent, la balle est dans le camp de la Commission. Nous continuerons à nous battre pour ces priorités. Car l’UE a besoin d’actions concrètes, et elle en a besoin maintenant. »

Eurodéputés impliqués

BORZAN Biljana
BORZAN Biljana
Head of delegation
Vice-président/e
Croatie
SCHALDEMOSE Christel
SCHALDEMOSE Christel
Head of delegation
Coordinateur
Danemark

Contact presse S&D

Chiru Dana
CHIRU Dana
Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse
De Göteborg à Porto : les socialistes montrent la voie vers une Europe plus équitable
Communiqué de presse
Pour les S&D, les vaccins sont des biens publics et la Commission doit lever toutes les barrières du droit de la propriété
Communiqué de presse
Les S&D veulent combler le fossé entre régions européennes par une mobilité durable et intelligente