Partager:

L’administration Trump a annoncé que les tarifs douaniers punitifs seraient appliqués dès le 1er juin aux importations d’acier et d’aluminium depuis l’UE.

Udo Bullmann, chef de file du Groupe S&D, a réagi comme suit :
« L’instauration de ces tarifs douaniers, par les États-Unis, sur les importations d’acier et d’aluminium depuis l’UE, est inacceptable. Il s’agit de tarifs punitifs qui violent clairement le droit international, et il est totalement absurde de considérer que l’UE constitue une menace à la sécurité nationale des États-Unis.  De plus, le protectionnisme et les mesures unilatérales ne peuvent que mener à une crise incontrôlée. »
 « Or, nous ne sommes pas des libre-échangistes naïfs. Au contraire, nous sommes attachés à la protection des travailleurs et des industries européennes contre la concurrence déloyale, les importations objets de dumping ou les prises de contrôle étrangères d’industries clés par des investisseurs d’État. Cependant, notre méthode consiste à respecter l’État de droit, et non pas à intimider et prendre des mesures illégales. »
« Dans cette optique, je suis profondément inquiet au sujet des bruits qui nous parviennent récemment de Washington, concernant la taxation des importations de voitures européennes et la présentation fallacieuse du règlement européen de protection des données comme une barrière commerciale. En effet, nous autres Européens sommes très attachés au respect du caractère privé de nos données et à la sécurité de celles-ci. Nous ne permettrons pas que nos citoyens deviennent des vaches à données, traites par les géants du numérique pour réaliser des bénéfices gigantesques. Quiconque veut commercer avec nous doit respecter nos valeurs. »
« Dans cette optique, nous appelons les dirigeants de l’UE à tenir bon et à rester unis, à ne pas céder à l’intimidation et à protéger les travailleurs et les industries d’Europe. »

Bernd Lange, eurodéputé et porteparole du Groupe S&D pour les relations commerciales UE-USA, président de la commission Commerce du PE, a déclaré ceci :
« Une fois de plus, Trump démontre que son slogan 'America first’ signifie en fait ‘America alone’. Ces mesures à courte vue et populistes ne feront qu’aliéner les États-Unis de leurs anciens amis et partenaires. Dans ces conditions, l’Europe contrera la décision irresponsable du président américain en faisant appel à toute la panoplie d’instruments de l’OMC. En effet, le protectionnisme ne peut que nuire, en toute circonstance. En conséquence, nous ne pouvons qu’espérer que le président Trump finira par prendre conscience de cette réalité, avant qu’il ne fasse encore plus de tort à ses citoyens. »
« Dans ce contexte, l’Europe doit rester unie. Nous ne cèderons pas à la pression, et nous ne nous laisserons pas intimider pour accepter un accord quelconque. Car l’avenir de l’ordre commercial multilatéral est en jeu. Nous ne pouvons donc pas nous tourner les pouces tandis que le président des USA tente de défaire les règles qui régissent le commerce international. Nous devons prendre position et contrer cette agression. »

Alessia Mosca, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D pour le commerce, a précisé les points suivants :
« Une fois de plus, l’administration Trump révèle son vrai visage et ce n’est pas beau à voir. Pour apaiser les électeurs américains, elle impose des tarifs douaniers punitifs sur l’acier et l’aluminium, sous prétexte de protection de la sécurité nationale. Soit elle ne comprend pas, soit elle se fiche du fait que la population étatsunienne sera parmi les premiers à souffrir de cette décision. »
« Dans ce contexte, les Socialistes & Démocrates appellent la Commission européenne et tous les acteurs concernés à continuer à œuvrer dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce, pour débloquer la situation actuelle. De même, nous soutenons pleinement la décision de la Commission européenne, qui vise à protéger les travailleurs et les industries européennes à l’aide d’une série de mesures de rétorsion. »

Eurodéputés impliqués

BULLMANN Udo

BULLMANN Udo

Coordinateur
Allemagne
LANGE Bernd

LANGE Bernd

Membre
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Suite à la démission de Hogan, les S&D incitent le gouvernement irlandais à présenter une femme à ce poste

Communiqué de presse

« Le Royaume-Uni doit tenir ses promesses », déclare le Groupe S&D

Communiqué de presse

L’accord commercial avec l'UE renforce les droits fondamentaux au travail des travailleurs vietnamiens