Publié:
Partager:

Ce 29 mai, la session plénière du Parlement européen à Strasbourg débattait de la situation humanitaire dans la bande de Gaza et du statut de Jérusalem. Dans ce contexte, le Groupe S&D appelait la Commission européenne à vérifier le respect de l’accord d'association UE-Israël sur le plan des droits humains.
 
Elena Valenciano, eurodéputée et viceprésidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Malgré les dégâts infligés par l’armée israélienne à Gaza, la réaction européenne est restée très faible. En effet, depuis le début des manifestations dans la bande de Gaza, ce 30 mars, 117 personnes ont été tuées, dont treize enfants, et 13 000 ont été blessées. Gaza est confrontée à un désastre humain de proportions inhumaines. En conséquence, nous demandons qu’une commission indépendante enquête sur les événements. »

« Israël est un ami et un allié – mais le gouvernement de Nétanyahou viole clairement une partie de l’accord d'association conclu par Israël avec l’Union européenne. En conséquence, nous voulons que la Commission européenne vérifie le respect par Israël de la clause relative aux droits humains de cet accord, ainsi que du respect par ce pays du droit international, requis par l’accord. Car si une partie de l’accord a été violée, l’UE doit faire entendre sa voix. »

« En effet, Israël a droit à la sécurité, mais les Palestiniens ont aussi droit à la sécurité et à la dignité. Dans cet esprit, nous demandons la fin immédiate de la crise humanitaire dans la bande de Gaza. Car la violence est allée trop loin. Nous devons replacer le processus de paix à l’ordre du jour. Or, les États-Unis ne sont plus les alliés de l’UE pour la promotion du processus de paix, que nous avons toujours défendu. »

Contact presse S&D

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Notre approbation d’Olivér Várhelyi n’est pas un chèque en blanc », rappellent les S&D

Communiqué de presse

Une délégation S&D se rend à Kigali pour l’assemblée UE – ACP, afin de promouvoir une approche progressiste des questions climatique et migratoire

Communiqué de presse

Les S&D demandent à Olivér Várhelyi de confirmer par écrit sa rupture avec ses actions passées liées à Viktor Orbán