Partager:

Ce 24 janvier, la commission Environnement du Parlement européen soutenait un rapport qui vise à réduire les émissions de CO2 des poids lourds. En effet, l’UE s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % à l’horizon 2030. Le transport routier doit contribuer sa juste part à la réalisation de cet objectif. En effet, ce secteur génère la majeure partie des émissions de gaz à effet de serre (72,8 % en 2014) provenant des moyens de transport. Et les poids lourds sont responsables de 5 % des émissions totales de dioxyde de carbone de l’Union.

Élaboré par l’eurodéputé S&D Damiano Zoffoli, le rapport adopté ce 24 janvier présente un système de surveillance et de compte rendu des émissions de CO2 et de la consommation de carburant des nouveaux poids lourds. Ce système est conçu pour permettre la mise en œuvre des mesures prévues par le train de mesures relatif à la mobilité.

 

L’eurodéputé S&D Damiano Zoffoli a déclaré ceci :

« Tous les secteurs doivent contribuer à la réalisation de l’accord climatique de Paris – y compris le secteur du transport routier. Si le train de mesures relatif à la mobilité, présenté par la Commission, prévoit une série de mesures efficaces, celles-ci ne seront pas applicables tant que l’UE ne disposera pas de données fiables sur la consommation de carburant et les émissions de CO2. Or, un système de surveillance et de collecte de ces données existe déjà pour les voitures et les véhicules utilitaires légers, mais il reste en suspens pour les camions, les bus et les cars. »

« Le fait de disposer d’informations fiables sur la consommation de carburant aidera aussi les transporteurs routier, et principalement les petites et moyennes entreprises. En effet, celles-ci pourront opter pour les modèles au rendement énergétique le plus élevé. De plus, les marchés publics locaux pourront procéder à des achats plus malins et plus propres. »

« Étant donné que ce système de surveillance sera bientôt mis en place, il faut à présent définir des objectifs ambitieux concernant les émissions de CO2 des poids lourds. À cet effet, je demande à la Commission, dans le rapport, d’avancer une proposition au cours des prochaines semaines. »

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Un marché unique durable doit placer les consommateurs et le Green Deal au cœur de ses préoccupations », affirment les S&D

Communiqué de presse

Grâce aux S&D, la nouvelle politique agricole commune sera plus verte, avec un cœur rouge

Communiqué de presse

« Il faut soutenir la transition des agriculteurs vers une production alimentaire plus verte et plus saine », déclarent les S&D