Déçu par le Livre blanc de la Commission, Pittella appelle Juncker à lutter pour une Europe plus forte, unie et progressiste

Pittella: Disappointed with the EU Commission White Paper. We call on Juncker to fight for a stronger, united and progressive Europe,

Le président Juncker a présenté, ce 1er mars, le Livre blanc de la Commission européenne sur l’avenir de l’Europe.

Gianni Pittella, président du Groupe S&D, a réagi comme suit :

« Le Livre blanc de la Commission européenne nous déçoit. En effet, nous estimons que c’est une erreur de se contenter de présenter cinq scénarios possibles pour l’avenir de l’Union européenne, au lieu d’opter pour une approche forte et globale qui nous renforcera dans la tempête à laquelle nous sommes confrontés. »

« Nous savons que Juncker est un Européen dévoué et sincère. Nous savons qu’il est courageux. Dans cet esprit, je l’appelle à s’opposer aux divisions et à l'inaction des gouvernements au sein du Conseil. Je l’exhorte à indiquer un choix politique clair pour l’avenir de l’Europe. »

« Nous autres Socialistes & Démocrates ne voyons qu’une seule option. Collaborer en tant qu’Européens et faire beaucoup plus de choses ensemble, parce qu'ensemble nous sommes plus forts. »

« Or, nous ne pouvons pas accepter le sacrifice d’un avenir commun européen sur l’autel de la myopie du Conseil, ou par peur des résultats éventuels de certaines élections nationales. »

« Car il nous reste énormément de pain sur la planche : nous avons besoin d’un pilier social fort pour protéger les citoyens. Nous avons besoin d’une capacité budgétaire européenne. Nous devons achever l’union monétaire européenne. Et nous devons construire une Europe durable, capable de lutter contre le changement climatique et de créer de l’emploi et de la croissance. Nous devons lutter contre la fraude fiscale. Et le projet d’une armée européenne est plus important que jamais. »

« Tout ceci ne peut se faire qu'à condition de rester unis en tant qu'Européens ! Monsieur le président Juncker, je vous exhorte, vous et toute la Commission, à prendre votre responsabilité : car vous êtes les gardiens des traités, les gardiens du bien commun européen et de notre avenir commun européen. »

« Est-ce vraiment trop demander à cette génération de dirigeants de s’engager pour l’avenir de l’Europe ? Nous ne devons pas abandonner, nous devons faire preuve de leadership politique, nous devons lutter ensemble pour une Europe plus forte, unie et progressiste. »

Pour en savoir plus sur la campagne #SocialRights lancée par le Groupe S&D, cliquer ici