Les S&D estiment que Dijsselbloem doit être remplacé par un socialiste à la présidence de l’Eurogroupe

Jeroen Dijsselbloem, president of the Eurogroup

Les Socialistes & Démocrates au Parlement européen demandent le remplacement de Jeroen Dijsselbloem, à la présidence de l’Eurogroupe, par un ministre des Finances social-démocrate.

Ce 23 novembre, Udo Bullmann, eurodéputé et viceprésident du Groupe S&D et Pervenche Berès, eurodéputée et porteparole S&D pour les affaires économiques et monétaires, ont déclaré ceci : 

« Le successeur de Jeroen Dijsselbloem, dont la présidence de l’Eurogroupe se termine fin janvier, sera élu ce 4 décembre. Avant son mandat de président, Jeroen Dijsselbloem a été ministre des Finances néerlandais pendant quatre ans. »

« Dans ce contexte, nous estimons que la plus haute fonction des réunions des ministres des Finances de la zone euro doit rester dans la famille des socialistes et démocrates. En effet, il serait inacceptable que toutes les fonctions dirigeantes des institutions européennes – Commission, Conseil et Parlement européens – soient affectées à la famille conservatrice du parti populaire européen (PPE). Car cela ne reflète pas l’équilibre politique de l’Europe, et il est essentiel de respecter celui-ci si nous voulons réussir l’achèvement de l’UME au cours des prochaines années. »

« En conséquence, l’Eurogroupe doit soutenir le candidat désigné par la famille socialiste. »

« Par ailleurs, le Groupe des Socialistes & Démocrates reste fermement convaincu que les réunions des ministres des Finances de la zone euro doivent être présidées par le commissaire aux Affaires économiques et monétaires, qui devrait aussi devenir viceprésident de la Commission. En effet, cette ‘position du double chapeau’, selon le modèle de la Haute Représentante à la politique étrangère et de sécurité commune, présente de nombreux avantages. C’est une solution durable, qui renforcera la responsabilisation démocratique de l’Eurogroupe. »