• DERNIÈRES NOUVELLES : Les S&D gagnent la première bataille pour la justice en matière de traçabilité des minerais des zones en conflit

    Ces deux dernières années, nous avons mené une bataille solitaire mais éthique pour interdire l’utilisation, sur le marché européen, de minerais des zones en conflit, dont le commerce alimente les conflits et la violence. Or, ce 15 juin 2016, l’opiniâtreté et l'engagement politique de Gianni Pittella, chef de file du Groupe S&D, Marie Arena, porteparole S&D pour les minerais des zones en conflit et Bernd Lange, président S&D de la commission Commerce international, ont enfin abouti à la conclusion d’un accord entre le Parlement européen et le Conseil de l’UE au sujet d’une nouvelle réglementation en la matière.

    En effet, les Socialistes & Démocrates ont obtenu un système légalement contraignant pour assurer la traçabilité, et ce en dépit d'une forte opposition de la droite. Le but du Groupe S&D consistait à rendre obligatoire – et non juste optionnelle – la réglementation de l’utilisation des minerais des zones en conflit.

    Cet accord porte un coup sévère aux milices criminelles qui brutalisent, massacrent et violent femmes et enfants dans de nombreuses région du monde, et particulièrement en République démocratique du Congo (RDC), afin d’exploiter les mines d’étain, de tungstène, de tantale et d’or. À présent, les citoyens européens doivent prendre conscience du fait que leur tablette, leur GSM ou leur PC sont probablement produits à partir de minerais entachés de sang innocent. Nous nous battons pour mettre fin à cette situation.

    Car le problème des minerais des zones en conflit n’est pas et ne peut pas être considéré comme une pure question commerciale. La forte pression exercée par les ONG et l’opinion publique à travers la presse et les médias sociaux a persuadé les eurodéputés de droite et conservateurs, ainsi que les gouvernements nationaux, de la nécessité d’appliquer un système obligatoire aux matières premières, afin d’assurer la transparence du secteur. Ce faisant, nous avons montré que l’attachement de l’Union européenne aux droits de l'homme et à la dignité humaine dépassait de loin les déclarations creuses et les intérêts financiers. En effet, L’Europe doit traiter l’Afrique comme un partenaire politique à part entière et non comme un continent à exploiter.

    Nous comptons sur votre soutien et votre mobilisation pour maintenir la pression – la bataille n’est pas terminée !

    Photo credit: Gwenn Dubourthoumieu/AFP

  •  

    UN PARTENARIAT UE-AFRIQUE RENFORCÉ

    Une actualisation du partenariat UE-Afrique, dans le sens d’une plus grande maturité, nous aidera à faire face aux défis mondiaux qui nous attendent. Ensemble, nous pouvons renforcer la démocratie et les droits, et renforcer le développement humain et économique durable de nos sociétés.

    Dans cet esprit, il est vital de coordonner correctement les politiques extérieures de l’UE. Car il s’agit de profiter au maximum des opportunités qui se présentent à l’échelle mondiale et de faire figure d’acteur responsable sur la scène internationale.

GROUPE S&D – SEMAINE DE L’AFRIQUE

Mardi 5 – lundi 11 avril 2016

La Semaine de l’Afrique du Groupe S&D comporte une série d’événements politiques et culturels. Il s’agit de célébrer les relations entre l'UE et l'Afrique et de discuter des moyens d’en diversifier les axes d’action.

ECarteProgramme

NOS PRIORITÉS

Minerais des zones en conflit

Les eurodéputés S&D continuent à conduire la bataille pour la traçabilité des matières premières utilisées dans de nombreux produits quotidiens. En effet, elles proviennent souvent de zones en conflit, et leur vente alimente de la sorte les conflits armés, le travail forcé et les violations des droits de l'homme. Cette situation doit changer. Nous voulons que l’exploitation minière soit une source de développement économique en faveur des communautés locales, plutôt qu'une activité dangereuse qui chasse des personnes innocentes de leurs terres, entraine des enfants dans des conflits armés et sape toute possibilité de développement. Nous nous battons afin d’instaurer une législation européenne contraignante pour les entreprises européennes impliquées dans ce commerce. Il s'agit d’être absolument sûrs que les objets que nous acquérons, comme nos téléphones portables, ne sont pas produits aux dépens des plus vulnérables.

Enseignement

L’enseignement est capital pour construire un avenir meilleur. Dans cet esprit, nous avons lancé une initiative qui vise à assurer un enseignement approprié aux jeunes générations qui manquent l’école à cause de conflits et de crises humanitaires. À cet effet, nous collaborons, au niveau européen et mondial, avec les Nations Unies, avec d’autres institutions de l’UE et avec des organisations de la société civile. Il s’agit d’assurer aux projets concernant ce domaine un soutien politique et une solide ossature financière. Par ailleurs, par le biais de #EDUCA nous voulons offrir aux générations futures un enseignement approprié, qui les aidera à construire des sociétés plus pacifiques et plus responsables.

En savoir plus sur #Educa et l’objectif d'affecter à l’enseignement 4 % de l’aide au développement.

Objectifs du développement durable et éradication de la pauvreté

Nous pensons que le développement durable et l’éradication de la pauvreté doivent être des priorités mondiales. Dans cet esprit, les Objectifs du développement durable, convenus lors du Sommet de l’ONU de septembre 2015, définissent un programme ambitieux. Toutefois, il reste beaucoup à faire.

Nous devons œuvrer pour le renforcement des politiques de développement. Celles-ci doivent contribuer à l’élaboration de systèmes de protection sociale efficaces, assurer l’accès universel à tous les niveaux d’enseignement, garantir la santé des plus vulnérables et créer des sociétés inclusives. Cela signifie également que nous avons besoin d’une approche durable de l’agriculture et des ressources. Cette approche doit promouvoir l’utilisation responsable de l’énergie, l’accès universel à l’eau potable et aux installations sanitaires ; elle doit s’attaquer au changement climatique ainsi qu’à la production et la consommation non durables. Dans la même optique, nous nous battons pour l’approfondissement de la coopération environnementale à l’échelle internationale, pour les innovations techniques et pour les incitants aux gouvernements qui mettent en œuvre des politiques environnementales progressistes.

Les S&D sont également engagés dans le combat pour l'égalité des sexes, particulièrement dans les questions d'enseignement et de santé. En effet, les femmes peuvent jouer un rôle essentiel dans la lutte contre la discrimination et pour le développement, par exemple sur les plans de l’amélioration de la santé des mères et de la réduction de la mortalité infantile. Par ailleurs, la crise humanitaire, qui se déroule actuellement aux frontières de l’Europe, a mis en lumière la nécessité d’une nouvelle approche globale. Celle-ci doit combiner la lutte contre la migration forcée et la promotion de la migration normale en tant que moteur du développement, tant pour les pays d’origine que de destination.

Prenez connaissance de nos 10 engagements pour la solidarité et le développement.

Démocratie et bonne gouvernance

Au Parlement européen, les S&D jouent un rôle moteur dans le soutien aux populations d’Afrique. Ce soutien vise à répondre aux besoins humanitaires et aux besoins en matière de développement, et à promouvoir les valeurs de la démocratie et de la bonne gouvernance. Au début du nouveau millénaire, l’UE a renouvelé son dialogue avec l’Afrique, afin d’élaborer un partenariat stratégique avec ce continent. Par ailleurs, l’UE a soutenu le printemps arabe en Afrique du Nord, et elle a aidé le Sahel et la Corne de l'Afrique à faire face aux graves défis auxquels ils étaient confrontés. Dans cet esprit, nous estimons que les solutions militaires conçues pour résoudre l’instabilité qui règne dans ces régions doivent s’intégrer à une stratégie plus vaste impliquant la bonne gouvernance, le développement, l’action humanitaire et, par-dessus tout, la restauration de l’État de droit.

Commerce équitable

Le commerce peut contribuer à la réalisation de nos objectifs dans les domaines de l’humanitaire et du développement. Nous croyons qu’il peut et qu’il doit créer de la croissance économique. Il s’agit de réduire la pauvreté ; de contribuer à la lutte contre les discriminations ; d’améliorer la situation des femmes et des enfants ; de renforcer le respect de l’environnement et des normes sociales et de sécurité ; de renforcer l’État de droit, les normes du travail et les droits de l'homme ; d’impliquer les syndicats et la société civile et de doper les processus d’intégration régionale.

VISITES SUR LE TERRAIN

Visite des S&D en République démocratique du Congo

Du 7 au 12 avril 2015, une délégation d’eurodéputés S&D, conduite par le président du Groupe Gianni Pittella, a visité la République démocratique du Congo (RDC). Elle a rencontré des membres du gouvernement, le lauréat du prix Sakharov le Dr Mukwege, ainsi que des représentants de la société civile et d’entreprises actives dans les domaines des droits de l'homme, de la démocratie et de la lutte contre les minerais des zones en conflit.

En effet, le Groupe S&D a inscrit la lutte contre les violences à l'égard des femmes et l’interdiction des minerais des zones en conflit en haut de la liste de priorités qui guide son action au Parlement européen. Cette mission d’établissement des faits avait pour but d'appréhender la réalité des victimes des guerres et des violences, et de mieux comprendre comment l'Union européenne peut aider les communautés locales à surmonter 20 années de guerre civile.

Il s’agit de la première d’une série de missions d’établissement des faits, qui fait partie intégrante de la nouvelle approche stratégique du Groupe envers l’Afrique.

Le programme complet de la visite en RDC peut être téléchargé ci-dessous.

Communiqués de presse

S&D Group TheProgressives ·
2017-03-15

.@EUCouncil wanted a voluntary system of traceability for #ConflictMinerals thanks to our work this system will be compulsory -@Mariearenaps

S&D Group TheProgressives ·
2017-03-15

We've accepted compromise to make progress but it's not enough & we'll make sure it is implemented in full - @Mariearenaps #ConflictMinerals